Pikine : Un charlatan tente de violer une restauratrice

 Un homme qui possède des pouvoirs mystiques a tenté de violer une femme restauratrice à Pikine. Cette dernière qui se nomme B. S a refusé de se soumettre aux exigences du sexagénaire A. D et a décidé de crier au secours. Elle sera sauvée par ses colocataires qui réussiront à maîtriser le charlatan avant de l’amener à  la Police de Pikine. Celui-ci a été finalement déféré au parquet, avant hier.

 B.S n’en revient toujours pas des intentions de A.D. Celui-ci, un sexagénaire pour qui elle a eu le plus grand respect n’avait d’esprit que de jouer à zizi panpan avec elle. Divorcée et mère d’un enfant depuis trois années, B.S ne laisse personne indifférente avec ses formes généreuses. Agée de la trentaine, elle a refusé plusieurs fois de s’engager dans des relations sans lendemain. Et, pour ne pas dépendre des hommes, elle a décidé depuis son divorce d’ouvrir son propre restaurant à Pikine Tally Boumack. Tout serait parti d’après B.S du café que le sexagénaire lui aurait demandé lorsqu’il entra dans son restaurant le vendredi dernier. Ne se doutant de rien, elle le traite comme tous les autres clients. Cependant, A.D avait mijoté et bien mûri son plan. Après avoir bu son café le matin vers 10 heures, il sortit du restaurant pour revenir aux environs de 14 heures, cette fois, non plus dans le restaurant mais dans la maison. B.S logeait dans une maison en face de l’hôpital Municipal plus communément appelé « Dominique » et gérait dans la même maison son restaurant dont la porte donnait sur l’artère principale de Tally Boumack. Venu après le déjeuner, A.D trouve B.S dans la maison pour lui demander s’il y avait encore à manger. Cette dernière hocha négativement la tête avant de l’inviter à venir manger avec elle et son enfant le plat qu’elle avait soigneusement gardé. Après le manger, elle entre dans sa chambre. Et, c’est l’occasion attendue par le marabout violeur pour l’y retrouver. Une fois à l’intérieur, il chercha à faire peur à B.S en usant de ses pouvoirs mystiques pour sortir un serpent qui rôda dans la chambre. Il lui demande si elle avait en sa possession des bijoux et bracelets en or. « Non » lui répondit la bonne dame. Il lui proposa alors de jouer au zizi panpan. Elle lui réserve une fin de non recevoir mais devant l’insistance de son hôte indélicat, elle se résout à crier au secours. Les colocataires arrivent dans la chambre au moment où A.D tentait de se rhabiller. Devant ses explications alambiquées, le sexagénaire A.D sera amené à la Police de Pikine. Il a été déféré au parquet avant-hier pour les délits de charlatanisme et tentative de viol.