WhatsApp va vous alerter si vous avez reçu un lien suspect

WhatsApp va bientôt vous avertir si vous venez de recevoir un lien suspect ! Bien décidée à protéger ses utilisateurs contre les pirates et les fake news, l’application de messagerie instantanée teste actuellement une option « détection de lien suspect », qui sera intégrée directement au chat. 

Cette nouvelle fonctionnalité vient d’apparaître dans la version bêta 2.18.204 de WhatsApp, rapporte le site WABetaInfo, qui relaie toutes les nouveautés de l’application de messagerie. Désormais, WhatsApp va vous avertir si le lien que vous venez de recevoir est frauduleux ou s’il tente de vous rediriger vers un site factice.

WhatsApp va bientôt vous prévenir si vous avez reçu un lien frauduleux
« Ce lien contient des caractères inhabituels, il pourrait essayer de se faire passer pour un site différent », avertira l’application de messagerie directement dans le chat. « Lorsque WhatsApp détecte un lien suspect, le message est marqué d’une étiquette rouge » explique WABetaInfo. Malgré tout, l’application ne vous empêchera pas de cliquer sur le site en question si vous le désirez. Avant d’ouvrir le lien, WhatsApp vous avertira néanmoins une ultime fois des risques que vous prenez.

Selon WABetaInfo, la détection du lien a lieu en local directement sur votre smartphone plutôt que sur les serveurs de l’entreprise. Aucune donné n’est envoyée chez WhatsApp. WABetainfo ne précise pas quels sont les liens qui seront considérés par WhatsApp comme frauduleux. Cette nouvelle option devrait permettre de protéger les utilisateurs de l’application des tentatives de phishing, de piratage et de les prévenir contre les fake news

La propagation de fake news est un problème majeur pour l’application de messagerie instantanée. En Inde, une campagne de propagation de fausses informations sur WhatsApp a récemment déclenché un vent de panique. En réaction, le gouvernement indien a accusé WhatsApp d’avoir provoqué la mort de plusieurs innocents. «WhatsApp doit prendre des mesures immédiates pour ne plus être l’instrument d’utilisateurs mal intentionnés” a sommé le gouvernement du pays.

Il est impossible de contrôler la totalité des contenus” s’est défendu l’entreprise, ajoutant que le problème demande “une collaboration entre les firmes high tech, la société civile et le gouvernement indien ». La fonctionnalité « détection de lien suspect» pourrait bien être la première réponse concrète de WhatsApp à ce phénomène. Pour l’heure, on ignore quand l’application de messagerie proposera cette nouvelle option à tous ses utilisateurs.